Accueil > Les ouvrages > Le jour où la dernière clodette est morte (Collection быстро - Bistra )


19 €
+ 5 € de frais de livraison

précommande – Expédition à partir du 2 avril

ISBN : 978-2-9569413-4-7

Nb de pages : 100

Dimensions : 140 x 220 mm




Judith Wiart
Le jour où la dernière clodette est morte
Collection быстро - Bistra

A sept ans, je suis entourée de célébrités.
Mon père ressemble au cow-boy des Village people, Monique Crampon à Bonnie
Tyler, Philippe Delarue à Eddy Mitchell, ma mère à Joan Baez, Martine Bonnet à une
Miou-Miou brune et Michel Fugain, qui est dans mon jardin en juin 1977, ressemble
en tout point à Michel Fugain.


Bio subjective, Judith Wiart.

1970, année 0 : Naissance au Havre

8e année : coup de foudre radiophonique pour Édith Piaf. Dans la foulée, demande à ses parents de la débaptiser et de l’appeler Édith. Essuie un refus.

10e année : coup de foudre radiophonique pour Jacques Brel, Album les Marquises. Son père lui achète un coffret intégral de Brel parce qu’elle ne peut pas vivre sans. Elle l’écoute en boucle et ne sort plus de sa chambre.

11e année : écrit un roman illustré (inachevé) : l’histoire d’un petit garçon qui fugue et qui rencontre un chien avec lequel il vole des saucisses pour survivre. Puis des poèmes qui parlent, entre autres, d’enfants qui creusent leurs propres tombes dans le désert. Bref.

12e année : gagne un concours dans une revue littéraire organisé par les Éditions de l’Amitié.

A le choix entre 50 livres de littérature enfantine ou un week-end à Paris avec un auteur.
Choisit l’auteur.

L’auteure est Nicole Vidal. Nicole Vidal lui dédie son roman La nuit des Iroquois l’année suivante.

Débute une correspondance qui durera plus de 15 ans.

13e année : déménage à Lyon

15e année : se fait offrir pour noël une machine à écrire électronique Canon Typestar2.

(Sur une pochette renfermant des textes d’adolescence est inscrit :
« Histoires, nouvelles, contes, horreur, plaisir, beauté, etc. Archives. Les fabuleuses histoires de Judith Wiart »)

23e à 33e année : enseigne le français en collège, lycée, prépa paramédicale en tant que maitre auxiliaire et continue de remplir des carnets d’écriture.

33e année : est titularisée en qualité de professeur de lettres-Histoire au lycée professionnel Bron bâtiment (nommé « Bron bât la rate » par les élèves)

38e année : adopte un chat mâle psychotique.

46e année : enseigne le français à l’ESPE de la Croix-Rousse (Université Claude Bernard-Lyon 1) et encore et toujours au LP Tony Garnier.

47e année : création d’un blog d’écritures La Mare Rouge (La faute de Frédérick Houdaer)

47e année à 48e année : émissions radiophoniques, publications dans des webzines, lectures publiques.

49e année : Publie un ouvrage écrit à quatre mains avec l’artiste Judith Lesur : PING-PONG (textes et photos).

Vit avec son clan rapproché sous la protection approximative du chat Buster, quelque part à la Croix-Rousse.

Le jour où la dernière Clodette est morte paraitra au printemps 2020 aux éditions le Clos Jouve.